Rêves d’animaux

4604
rêves d'animaux

Les rêves d’animaux sont fréquents, même chez des personnes qui ont perdu tout contact vivant avec cette forme de la nature. L’animal peut avoir disparu de leur champ de conscience quotidien, il n’est pas moins présent en eux ; leur corps possède de frappantes analogies animales, et leur âme contient tout ce que les ancêtres ont collecté d’observations, ce qu’ils ont appris en mettant les animaux à leur service, en plus de tout ce que ces animaux peuvent refléter de comportement humain.

Découvrez les signification et interprétation des rêves d’animaux

Le fidèle compagnon de notre existence terrestre, l’animal, et son image habitent, inexpugnables, notre moi, même, et surtout, si le monde de la conscience les en a chassés. L’animal vient à nous dans les rêves pour nous offrir sa silhouette et son comportement qui servent d’allégorie pour notre configuration psychique et notre propre activité.

Ces rêves nous relient avec nos assises instinctives toutes proches de l’animalité, avec les fonctions naturelles du corps et la poussée de nos tendances. Nous ne réalisons jamais une complète autonomie vis-à-vis de l’animal. Il suffit simplement de songer au fait que dans le ventre maternel le rapide développement humain connaît toutes les étapes de
formes d’existence animales, que chacun par conséquent en fait en somme une sorte de répétition à titre indicatif. C’est seulement après avoir passé par cette chaîne de souvenirs caractéristiques que l’homme en arrive à être plus et autre chose qu’un pur animal.

Par leurs caractères distinctifs, les symboles animaux sont capables d’exprimer l’orientation de notre activité, la qualité et la force de nos instincts. L’animal est devenu le symbole de ce qui en nous est dompté et de ce qui est resté sauvage, de ce que notre nature a de plus simple et apparemment de plus incompréhensible. Par ces allégories, nous pouvons reconnaître ce qui vole dans les deux de nos pensées, ce qui marche sur la terre ferme de notre vie de tous les jours ou habite la forêt de notre inconscience ; il en est de même de ces contenus autonomes de l’âme enfouis en nous depuis des temps immémoriaux et qui se rencontrent parfois en rêve dans les sombres profondeurs aquatiques.

Le symbole animal est extraordinairement riche de significations et multiple dans ses déterminations. Mais l’expérience humaine montre que l’animal a la valeur d’un archétype collectif qui fait de lui un symbole universellement compréhensible.

Interprétation des rêves d’animaux

Lorsque des animaux apparaissent en rêve, le rêveur devra chercher ce que ces animaux lui rappellent en particulier. A cet égard la jeunesse passée à la campagne en compagnie d’animaux a une grande importance pour l’individu, qui a pu de la sorte, au moins pendant quelques années, se rendre compte de leur façon de vivre et ne pas perdre ainsi tout contact avec son frère l’animal, Le fait de posséder un animal domestique, comme par exemple un, chien, d’avoir été au zoo ou de lire des histoires de bêtes joue un grand rôle dans l’examen de ces rêves. On peut également se deinander quels sont les animaux qu’on affectionne ou qu’on redoute, quels sont ceux que l’on hait spécialement ou qu’on ne fait que mépriser. Celui qui rêve d’animaux avec lesquels il n’a aucun rapport bien qu’ils se trouvent à sa portée, fera bien d’établir avec eux un rapport authentique. Qu’il regarde à nouveau comment est fait un cheval, qu’il « parle » avec lui ; s’il a peur des chiens, qu’il aille chez un ami possédant un chien qu’il aime beaucoup. Les ménageries et les zoos qui se trouvent à là porte des villes ont une signification profondément psychologique dépassant de beaucoup la simple satisfaction d’une curiosité oiseuse ou l’assouvissement par les hommes de leur
soif de domination. Car il existe une relation caractéristique entre notre ménagerie en nous et ces animaux qui, à l’instar des composantes animales du psychisme, sont renfermés et mornes ou bien peuvent s’adonner librement à leurs jeux et plaisirs sous les arbres de la vie.

Dans le concept « animal utile », celui-ci est entièrement rapporté au bien-être conscient de l’homme. Mais au fond l’animal n’a rien à voir avec ce bien-être. Par exemple, il n’est pas dans la détermination de l’abeille de sacrifier ses réserves à l’homme, ni dans celle des animaux à fourrure de lui fournir une enveloppe pour l’hiver ; de même encore un jeune animal ne peut pas avoir sa raison d’être à se faire tuer pour être fraîchement servi à table. L’appréciation de l’inconscient est plus généreuse dans son objectivité ; cet inconscient souligne beaucoup plus rarement le caractère d’une chose utile à l’homme. Bien que les animaux soient devenus pour lui des symboles pouvant exprimer des aspects humains, il a cependant conservé d’eux une image qui tient compte de la loi spécifique de leur être.

Il était un temps où les animaux étaient plus puissants que l’homme. Celui-ci était impressionné à la fois par leur assurance et leur puissance. Il a alors élevé ces créatures souveraines au rang de dieux et leur a attribué les capacités ^naissantes de sa jeune âme d’être humain. Il a fait d’eux les totems de sa tribu dont les armoiries de nos villes et de nos provinces sont un vestige. Le lion, le taureau et l’aigle sont les signes de trois évangélistes ; dans tous les pays, de jeunes gens se groupent sous l’emblème d’animaux pour aller « au-devant de la vie ». Le miracle des phénomènes de métamorphose, ce miracle qui de la chenille paresseuse fait une larve léthargique donnant naissance à un délicat papillon, a profondément ému l’homme, il est devenu pour lui une allégorie de ses propres transformations psychiques en lui donnant, en outre, l’espoir de se détacher aussi un jour des contingences terrestres pour accéder aux régions éthérées d’une lumière éternelle.

L’arche des rêves ne contient naturellement pas toutes les espèces animales ? à quoi bon ? mais elle renferme tout de même bon nombre d’animaux sauvages ou dociles, d’oiseaux, de reptiles et d’insectes dont la teneur symbolique fait plus ou moins impression, capables de servir à exprimer une situation psychique d’une façon particulièrement significative. C’est ainsi que dans ses rêves, à côté d’autres manifestations existentielles, l’homme a également mis l’animal au service de son introspection. S’il apprend à traiter correctement l’animal en lui, il acquerra en même temps une relation nouvelle, plus fraternelle avec les animaux de l’extérieur qui remplissent l’existence à leur manière et selon un ordre spécifique. Les rêves d’animaux qui sont interprétés et consciemment acceptés par l’homme lui permettent de revenir et de mieux se retrouver dans sa propre logique instinctive. Il est par conséquent utile et nécessaire de connaître la signification des animaux du rêve.

Signification et interprétation des rêves de cheval

Le cheval a de tous temps passé pour une des apparitions les plus nobles du règne animal. Son intelligence, sa rapidité, son attitude courageuse et distinguée, presque personnelle, ont vivement fait impression sur l’homme.

Les zoologistes mettent l’accent sur le fait qu’aucun autre animal ne possède une coordination aussi différenciée du système nerveux et de la musculature, elle-même extrêmement variée en l’espèce. Il est notoire aussi que seul le cheval bien traité fait bénéficier l’homme de ses étonnantes performances, que le même cheval négligé et maltraité, facilement effrayé, redevient anxieux et sauvage. Le cheval devient ainsi à tous égards un animal psychique.

Celui du rêve peut posséder toutes les qualités dont il a été question. Il se rapporte à tout ce qui correspond à sa nature et aux caractères que lui attribuent le mythe et le folklore. Il représente alors surtout l’aspect discipliné et achevé des impulsions instinctives, mettant l’individu à même d’atteindre ses buts naturels.

Il a d’ailleurs l’ouïe fine, il est sensible, il répond à la plus légère pression, tout comme sa vivante incarnation. Si les choses vont bien, il forme avec son cavalier une unité qui est alors un bel exemple de l’harmonie des instincts et du moi. Lorsque cette relation est troublée apparaissent des chevaux qui se cabrent, des chevaux, parce que maltraités, qui se déchaînent et fuient dans les ruelles du rêve, aveuglés, effrayés à la mort.

Ces rêves sont le signe d’un dérangement psychique dans la vie érotique du rêveur ; celui-ci fera bien de les considérer comme un avertissement sérieux. Il se peut aussi que le cheval du rêve fasse lui-même une mise en demeure ; il a dans un cas tiré le rêveur par la manche du veston, sur quoi celui-ci l’a poussé par la fenêtre ; mais cet acte ne lui a pas profité comme le démontra par la suite une névrose naissante. Tout comme dans une légende ou un mythe, le cheval peut se mettre à parler.

Ce remarquable animal psychique sait ce qui attend son maître. Le deuil et la misère ne lui sont pas étrangers. ? Par le Centaure, la puissance symbolisante de l’âme a créé un être qui tient à la fois du cheval et de l’homme. En lui se rejoignent l’agressivité de l’étalon et la noble humanité du savant Chiron. Certains dieux empruntent le cheval, tel Wotan sur son Slepnir à huit pieds. Plus de détail sur interprétation du rêve de cheval

Signification et interprétation des rêves de cheval noir

Les chevaux noirs se rapportent à la mort. Chevauchant de sombres montures, des divinités démoniaques sèment la terreur sur les villes et les villages. Il n’est plus question des côtés clairs et purs du cheval, ces sombres créatures n’ont plus rien à voir avec les chevaux du soleil qui tiraient le char de l’Helios. Elles sont devenues synonymes de misère et de destruction. Les chevaux noirs du rêve sont une forme de libido, de vitalité, qui s’interprète négativement. C’est le renversement de l’élan créateur, dénaturé et perverti. Le diable noir a un pied de cheval ; sous ses pas ne jaillissent pas les sources comme avec Balder, le dieu Scandinave de la lumière et du printemps. Les rêveurs voient parfois des chevaux blancs. D’après notre expérience, ils possèdent en rêve une triple signification. Tout d’abord la force psychique qu’ils incarnent, devenue fantômale, atteste un manque de réalisme chez le rêveur, un détachement du terrestre et du naturel qu’il fera bien de prendre en considération. Mais il peut aussi s’agir d’une force spirituelle et créatrice qui, bien qu’éloignée des réalités, est symbolisée par le cheval ailé, tout proche des images archaïques ; c’est Pégase, essor du génie poétique. Enfin le cheval blanc est aussi parfois en rapport avec la mort.

Signification et interprétation des rêves de cheval brun

Par contre le cheval brun rouge semble désigner le simple et solide instinct humain. D’ailleurs il s’agit toujours du cheval en tant qu’individualité, en tant qu’être isolé, s’il a trait à un aspect humain. Lorsqu’un troupeau de chevaux sauvages assaille le rêveur, il s’agit d’une nature indifférenciée et dangereuse qui ne connaît pas encore fle culture érotique. Dans les rêves féminins cette situation révèle l’existence de poussées instinctives nombreuses aussi bien venant de l’extérieur que de l’intérieur. Le désir est cependant plus affiné, plus nerveux que dans les rêves où il est question d’un troupeau de bovins. Voici un rêve de jeune femme très significatif : Dans une montée de colline, elle rencontre de jeunes chevaux en liberté jouant dans un pré qui se trouve sur sa gauche. Elle s’inquiète de ce que ces chevaux pourraient se mettre en travers de son chemin. C’est la crainte de voir son évolution entravée par les jeunes poussées érotiques. D’ailleurs elle était tout à fait ravie par la robe d’un bai brillant de ces beaux spécimens.

Signification et interprétation des rêves de vache

La vache, cet animal domestique patient et bon., apparaît rarement dans les rêves. D’un dynamisme restreint mais très endurante, elle constitue de par sa simplicité et l’aspect de patiente énergie dont elle semble empreindre sa gestation, un symbole modeste exprimant le côté maternel et végétatif de la vie. Lorsque la vache se montre dans des rêves de femme, c’est presque touj ours parce que la rêveuse manque de patience et de bonté, parce qu’elle n’est pas assez tout simplement une nature féminine, prête à enfanter et à allaiter, à vivre sans faste dans l’espace qui lui est dévolu. A côté de sa nature humble et soumise, la vache fait penser également à sa nourriture verte. C’est la raison pour laquelle un rêveur commettait une faute en nourrissant une vache à l’étable avec de vieux journaux. Il n’y a pas de nature, si patiente soit-elle, qui se laisse abuser par de telles plaisanteries intellectuelles. Chacune d’elles possède une sorte de primitive et inviolable sainteté dont le culte des vaches, aux Indes, est un témoignage vivant.

Combien de personnes n’arrivent pas à bout des problèmes que posent les puissances de leurs impulsions, ces forces de la terre qui poussent irrésistiblement vers la procréation. Elles les refoulent dans l’inconscient où celles-ci s’amassent, prêtes à exploser ; ou encore ces personnes se livrent à ces forces, _ sans discipline et sans expérience, pour en être débordées et piétinées. Elles n’ont pas résolu le problème du taureau en elles, qui n’est d’ailleurs nullement facile à résoudre.

Signification et interprétation des rêves de taureau

Voici les rêves où il s’agit du taureau et des sombres menaces de la voix du sang que symbolise le rouge  Bachofen. a appelé le taureau « l’alpha de la nature », parce que la reproduction est son obligation première. Le taureau renferme une impulsivité aveugle et indomptée. Il symbolise l’excitation des, sentiments orientés vers le sexuel, la vitalité en soi. C’est un animal de combat mais aussi un animal de culte. Car sa force est créatrice et les peuples antiques lui attribuaient des dons divins. D’un côté sa nature a quelque chose d’absorbant mais de l’autre elle recrée.

Lorsqu’on rêve il poursuit le rêveur, lorsqu’il le menace de ses cornes, c’est le signe que des forces naturelles extrêmement vitales se sont déchaînées et essaient de l’atteindre ; il court le danger d’en devenir la victime. D’ailleurs les héros des mythologies ont toujours eu à lutter avec des taureaux sauvages; en le tuant, ils ont essayé de faire disparaître leur propre sauvagerie au bénéfice d’une nature plus cultivée.

Souvent cette rencontre se passe sous forme de corrida, comme dans certains pays méridionaux ; la plupart des rêveurs font ensuite état de l’angoisse qu’ils ont ressentie durant ce spectaculaire et sanglant sacrifice. Le taureau représente un échelon très dynamique, mais encore indifférencié et aveugle du problème sexuel. Le cheval en est déjà une forme plus évoluée.

Le fait par conséquent pour un rêveur de voir sortir un beau pur-sang des entrailles d’un taureau agonisant dans l’arène, constitue le signe d’une transformation intérieure. Les rêves de taureaux sont des indices favorables en ce qu’ils témoignent de l’existence de forces puissantes et prêtes à l’action. Mais ils dénotent aussi le danger car l’inévitable confrontation avec le taureau est un combat difficile. Plus de détails sur l’interprétation de rêve de taureau

Signification et interprétation des rêves de bélier

Le bélier est également un symbole des forces farouches et créatrices de la nature, mais qui se rapproche déjà plus des problèmes de l’esprit. Il joue un grand rôle dans les mythes, surtout dans ceux de l’antiquité ; il constitue aussi un important signe du zodiaque qui semble se rapporter au principe de l’ordre. Mais par contre il apparaît rarement dans nos rêves.

Signification et interprétation des rêves de porc

Les rêves où il est question de porcs sont bien plus fréquents, à la grande surprise du rêveur qui les raconte avec hésitation parce qu’il suppose qu’il s’y cache une « cochonnerie ». En dehors du fait que la constitution du porc ressemble plus au corps humain que celle de la plupart des mammifères, il faut reconnaître que l’inconscient humain lui accorde une place éminemment favorable. Il en est de même de l’âme populaire qui voit dans le petit cochon quelque chose de gai, qui porte chance. En rêve aussi, il constitue presque toujours un indice favorable.

Comme chacun peut s’en convaincre en jetant un coup d’?il dans une porcherie où il y a des gorets, la lourde truie aux nombreuses mamelles est une mère heureuse et tout empressée à satisfaire sa bruyante progéniture. La truie était jadis consacrée à Déméter, déesse de la Terre, et aujourd’hui encore les rêves où elle apparaît possèdent un peu du doux éclat de sa tranquille maternité.

Par contre, son partenaire, le verrat, et aussi le sauvage sanglier, se rapprochent naturellement du taureau quant à leur interprétation. Plus de détails sur les rêves de cochon ou les rêves de truie

Signification et interprétation des rêves de chien

Le chien est psychiquement parlant, l’animal le plus proche de l’homme. Il était déjà son associé au temps où l’homme habitait les cavernes. Il a souvent mis au service de celui-ci une inconcevable fidélité partout où son maître voulait bien le traiter avec douceur. Il sert à ce dernier de gardien, il lui montre la piste la plus cachée. Pour lui il se tourne contre les autres bêtes, il est son compagnon et ami, ce qui en fait un intermédiaire affectueux avec le monde animal en général.

En rêve aussi il est devenu l’animal-frère, il symbolise l’animalité conciliée. Chaque fois que le rêveur est accompagné par un chien, ce dernier est le signe que le rapport avec les forces de l’inconscient est favorable. Les instincts forment alors un vis-à-vis harmonisé et sûr. Mais lorsque, délaissé et même martyrisé, le chien du rêve nous fait face, il est certain que nous nous sommes aliéné nos propres forces instinctives parce qu’elles ont été négligées et mal traitées.

C’est librement que le chien sert le mieux l’homme ; enchaîné, il est méchant et assaille férocement celui qui l’approche de trop près. Lorsque nous sommes en paix avec le côté, instinctif en nous, par exemple avec l’instinct sexuel, le chien en rêve nous obéit fidèlement. Mais si nous nous sommes trop éloignés de notre animalité, le chien vient à nous, suppliant, posant sa tête sur nos genoux comme dans certains rêves de femmes. Aussi longtemps que nous refusons ce monde des instincts qui a droit à la vie, le chien des rêves ? parfois il y en a plusieurs ? est méchant, ses yeux ardents reflètent une sourde passion. Alors nous n’osons pas continuer notre chemin parce que nous aurions à faire face en nous à cet animal devenu dangereux. Celui qui considère ses rêves avec sérieux essaiera, après ces rêves-ci, d’adopter une attitude d’esprit mieux en rapport avec les problèmes soulevés par le symbole du chien.

Les rêves qui parlent de chiens requièrent pour leur interprétation le concours amplificateur de souvenirs qui retracent les rencontres avec cet animal domestique et de chasse. Les événements de la jeunesse sont particulièrement significatifs. Il faut aussi se demander à qui appartient le chien du rêve. Souvent c’est une femme qui amène vers l’homme un chien tenu en laisse. Le sens de ce rêve est clair. ? La taille et la couleur de l’animal spnt également importants à considérer. Les significations que l’on attribuera à un petit roquet irrité, à un gros chien placide ou encore à une pauvre bête négligée et abandonnée sur la route sont évidemment très différentes. Les livres d’enfant aiment à parler des histoires de chiens qui sauvent leur maître, empêchent un petit enfant de se noyer, sans se rendre compte de la profonde signification que possèdent ces récits moralisants. Cet animal qui nous remet en face de nos réalités instinctives sauve assez souvent des aspects très importants de notre vie inconsciente.

D’autres associations font pressentir que le chien peut également avoir des rapports avec la mort, qu’il peut constituer une sorte de guide vers l’au-delà. Dans l’antiquité il était sacrifié à Hécate, la déesse de la nuit qui préside à ce qui s’ouvre et à ce qui se ferme. Il est alors un être crépusculaire qui habite le seuil entre la conscience et l’inconscience. C’est Cerbère, chien à trois têtes, qui surveille le passage du fleuve dé l’Enfer. Dans le dernier grand mythe allemand (à côté du Prométhée de Spitteler où l’instinct est tué sous la forme d’un petit chien), Faust, par le truchement de Méphisto, qui était ce « contenu du barbet », accède au côté amoral, instinctif et jusqu’alors resté dans l’ombre de sa personne. Toutefois le chien, qui peut représenter pour l’inconscient ce côté sombre et désespéré de la.vie, peut aussi constituer le début douloureux mais précieux dans les étapes d’une renaissance psychique. Plus de détails sur les rêves de chien

Signification et interprétation des rêves de chat

Le chat est l’animal typiquement féminin. Il apparaît surtout dans les rêves de femmes, au moment où celles-ci ont besoin de prendre conscience des composantes félines de leur nature dans lesquelles on peut reconnaître notamment un comportement non-influençable et un manque de constance, de fidélité vis-à-vis d’un toi unique ? car le chat est attaché à la maison, rarement à une personne. Le chat, c’est cet animal à la fourrure brillante qui crépite sous la caresse, qui fait patte de velours mais peut à tout moment faire bondir ses griffes ; cette petite bête ronronnant voluptueusement se rebiffe avec méchanceté l’instant d’après : toutes sortes de. manifestations qui, d’après le témoignage des rêves, correspondent à l’irrationalité féminine.

Une rêveuse, qui avait juste vingt-sept ans, a fait sortir vingt-sept chats des manches de sa chemise de nuit ! Une autre femme, timide et qui affectait un air moral, rêvait d’un bonnet en peau de chat qu’elle portait jour et nuit. Les femmes ont souvent à se confronter avec leur nature féline, une de leurs natures et qui se reflète dans les rêves. Le principal est qu’elles ne se mettent pas à tuer leur chat !

Il apparaît à peine nécessaire de faire allusion aux chats sacrés des Égyptiens et au fait que ceux-ci connaissaient de s divinités à tête de chat. Il ne faut pas oublier non plus qu e
le chat est un animal nocturne ? la femme aussi a des attaches plus profondes avec le côté indistinct et obscur de la vie qui la différencient de l’homme au psychisme plus rudimentaire. Plus de détail sur l’interprétation de rêves de chat

Signification et interprétation des rêves de singe

L’homme est vexé lorsqu’il rêve du singe. Cet animal lui répugne ; tout au plus le trouve-t-il drôle ; d’ailleurs il ne le connaît que par les zoos, les petits cirques ambulants et par une foule de caricatures et d’histoires courantes. Si on demande le pourquoi de cette répugnance, il apparaît que c’est à cause de son insolence, de son éternelle agitation, de ses agaçantes criailleries quand il est en groupe, et surtout à cause de son comportement indécent et trop lubrique. Avec ceci, le singe apparaît ridiculement vaniteux lorsqu’il est en possession d’un bout de glace dont il ne veut à aucun prix se séparer.

Mais il y a autre chose qui énerve l’homme lorsqu’il observe les singes : C’est la ressemblance humaine, ce qui n’est pas encore tout à fait humain. Le singe, c’est « l’homme velu », notre « ancêtre » assorti de toutes les caractéristiques dont il a été question à l’instant ; il est pour lui une ombre dégénérée, une caricature désagréable et dont il s’excuse. On a peur de ce singe cupide et lascif en soi-même. A moins que nous soyons encore des enfants innocents dont l’intérêt s’attache à ses manières enjouées, c’est-à-dire des êtres non encore engagés dans le combat sérieux pour une authenticité humaine, sa rencontre est toujours une affaire pénible.

Car le singe du rêve tend à devenir homme ; rêver de lui équivaut alors à se rapprocher de cette possibilité, mais en passant par son côté méprisable.

Le singe, soit dit en passant a un tout autre aspect pour les peuples qui le connaissent comme un animal libre, particulièrement agile et vivant. Ils admirent ses étonnantes capacités ; ils pensent que les dieux ont pour lui une préférence particulière. Ils voient même en lui la présence des dieux et des démons. Dans la mythologie hindoue, la grande épopée dé Râmayana fait du singe le sauveur de Dieu, au moment du célèbre passage du grand pont. Certains indigènes vont jusqu’à dire que l’orang-outan ne parle pas parce qu’il est trop sage !

Les rêves de singes sont un appel original en faveur d’un développement de la personne à la fois varié et étroitement lié à la nature. Plus de détails sur les rêves de singe

Signification et interprétation des rêves d’éléphant

Sous nos latitudes aussi on rêve d’éléphants. Cette montagne animale a de tout temps fait une profonde impression sur l’homme ; cette impression provient à la fois de récits historiques, de descriptions de voyages, de livres d’enfants, de sculptures, tout autant que de la contemplation de ces animaux prisonniers des jardins zoologiques. L’éléphant a plutôt une signification positive en rêve ? les enfants aussi considèrent leur petit éléphant en peluche avec une affection et une tendresse spéciales.

En rêve, il peut apparaître devant la fenêtre, pénétrer dans la chambre, son grand dos peut se soulever brusquement dans le sol brun, ou bien sa trompe entoure le petit être humain d’une façon à la fois menaçante et protectrice. L’expérience apprend que le rêveur voit presque toujours en lui un grand principe maternel. L’éléphant, c’est notre mère, c’est la terre qui nous porte et qui se charge patiemment de nos fardeaux, mais dont le poids peut également nous écraser, dont ]’étreinte peut ne plus se relâcher.

Avec ce grand symbole animal, la réalité terrestre approche lourdement et cependant à pas feutrés du lit du rêveur, de celui qui avait peut-être depuis longtemps besoin d’une conduite plus fortement réaliste. Cet animal est pour lui la manifestation par excellence de la puissance de la vie. Il fallait, parce que cette puissance ne lui était pas assez consciente jusqu’ici, qu’il fît la rencontre avec cette « zone inconnue » de lui au moyen d’un phénomène naturel qui ne pouvait pas passer inaperçu. L’allégorie sexuelle de la trompe qui tient une place de choix chez beaucoup d’interprètes d’observance psychanalytique, n’est pas déterminante selon notre expérience qui comprend un peu plus de cinquante rêves d’élé-phants. Certains rêveurs indiquent qu’ils savaient en rêve qu’on ne devait pas provoquer un éléphant. La réalité aussi ne permet pas qu’on se livre à trop de fantaisies. Plus de détails sur les rêves d’éléphant

Signification et interprétation des rêves de lion

Le lion du rêve est également cet animal royal à la fois digne et sauvage. Tout comme en réalité, il s’agit encore d’une bête puissante dont l’énergie indomptable est pourtant souverainement maintenue, d’une force dirigée qui, lorsqu’elle s’exerce directement sur une autre créature, se révèle inexorable. Le lion est grand dans son calme, ardent et passionné dans ses désirs, impitoyable dans la destruction.

C’est un animal de la steppe brûlante, un symbole de l’immense puissance solaire, un être de feu. Il est entouré d’une auréole de crainte et de vénération. Symbole de chaleur, la constellation du même nom coïncide avec le moment culminant de la saison chaude. On le retrouve aussi très fréquemment dans les rêves de ceux qui ont atteint le point culminant de leur vie, qui doivent passer par les flammes de leurs feux intérieurs pour bien mûrir. Ils rencontrent alors souvent une énergie psychique indomptée avec laquelle ils ont à lutter comme les héros des mythes. C’est en regardant un lion ? qui peut aussi bien être au dehors qu’au dedans? qu’un personnage de Gottfried Relier parvient enfin, en l’espace de quelques heures terribles, à la pleine maturité psychique. Mais ceci ne peut s’effectuer qu’au moyen d’une influence supérieurement puissante qui transcende aussi le temps. Ainsi le dieu à tête de Mon, et le lion tout court, constituent en nous un maître de l’intemporel, un pressentiment d’une énergie éternelle.

Quand le lion s’avance dans nos rêves avec majesté, quand sa silhouette menaçante est prête à bondir ou quand sa magnifique tête virile apparaît dans le cadre des événements oniriques, il est certain que le symbole de la conscience instinctive exerce un tel ascendant sur le rêveur, qu’il n’est point besoin de savoir interpréter les rêves pour sentir la présence d’une énergie impétueuse qui tente de se frayer un passage vers une personnalité nouvelle et plus disciplinée dans ses instincts. Plus de détails sur les rêves de lion

Signification et interprétation des rêves de tigre

On comprend les rêveurs qui se réveillent paralysés par la terreur lorsque dans la jungle de leurs rêves un tigre essaie de les attaquer, qu’il passe silencieusement dans leur voisinage immédiat. Comme le vrai tigre, celui du rêve nous est hostile. Il représente un foyer de tendances devenues complètement autonomes et sans cesse prêtes à nous assaillir à l’improviste, à nous déchiqueter. Sa puissante nature féline incarne un ensemble de poussées instinctives dont la rencontre est aussi inévitable que dangereuse ; cette nature est plus rusée, moins aveugle que celle du taureau, plus féroce que celle du chien sauvage, quoique également inadaptée. Ces instincts se montrent sous leur aspect le plus agressif parce que, refoulés dans la jungle, ils sont devenus complètement inhumains.

Pourtant le tigre fascine; il est grand et puissant, même s’il n’a pas la dignité du lion. C’est un despote perfide qui ne connaît pas de pardon. Voir déambuler un tigre dans ses rêves signifie être dangereusement exposé à la bestialité de ses élans instinctifs. Plus de détails sur les rêves de tigre

Signification et interprétation des rêves d’ours

Dans les parties septentrionale et centrale de l’Europe on rêve assez souvent d’ours, en tous cas plus souvent que de lions. Si le lion est un animal typiquement masculin et parent
du soleil, l’inconscient humain attribue par contre à l’ours des qualités féminines. La raison en réside probablement dans l’aspect chaud et maternel de sa fourrure brun-terre, la forme trapue et ronde de son corps et peut-être aussi dans son comportement vis-à-vis de ses petits. L’ours est très tôt devenu une divinité, celle des grottes et des buissons, bien qu’il ait été abondamment chassé.

Ce grand symbole animal de la féminité appartient aux profondeurs de l’inconscient. Ce n’est pas par hasard qu’on a placé les ours dans une fosse où ils sont d’ailleurs très gâtés. Dans les contes, l’ours est souvent une personne ensorcelée particulièrement distinguée, par exemple un prince. Jung déclare, se fondant sur son expérience des rêves : « L’ours peut également figurer l’aspect négatif de la personnalité sur-ordonnée ». Il renferme donc quelque chose de dangereux en même temps qu’une certaine valeur qui demande à être réalisée. Mais dans l’interprétation de ces rêves on retiendra avant tout le caractère féminin et terrestre de cet animal. Plus de détails sur les rêves d’ours

Signification et interprétation des rêves de loup

Il est notoire que même les dompteurs les plus adroits arrivent difficilement à maîtriser le loup, qu’on n’a jamais pu le faire plier à une exigence humaine ; l’homme n’a donc aucune relation avec cet animal qui peuplait encore l’Europe du centre et de l’ouest il y a quelques siècles à peine. Un grand nombre de noms germaniques comme Wolfgangf Wolfhart, sont là pour l’attester. Il n’est donc pas très loin de nous!

Si un rêveur rencontre des loups, la tâche presque insoluble lui incombe de trouver un arrangement avec ce loup en lui, de le contrôler, de ne pas le laisser déborder des steppes de son psychisme dans les régions de culture. Il en résulte souvent une tension intolérable ; le « loup de la steppe » de Hermann Hesse en donne un exemple. Les contes et les histoires relatent que des hommes, obsédés par leur nature de « loup », se sont transformés en loups-garous pour hanter leurs semblables. Dans les contes, le grand chasseur et le petit enfant prudent viennent évidemment à bout du grand méchant loup, cette partie féroce de l’inconscient.

Voici d’ailleurs un rêve qui donnera une idée de la frayeur que peut inspirer la rencontre nocturne avec un loup. Se trouvant sur le chemin de l’église pour y entendre un discours sur le problème de l’esprit dans le saint sacrifice de la messe, le rêveur s’avise de rendre une visite à son petit jardin d’acclimatation dans la cour de l’abbaye. Il était armé d’un fouet et vit une série de petits loups parqués dans des cases.

Content d’avoir ainsi fait de l’ordre, il se retourna tout par hasard. Il vit alors une énorme louve, de couleur gris-acier, qui le regardait fixement : le fouet lui tomba des mains, il se sentit perdu et avec un cri qui réveilla ses camarades-officiers, il termina le rêve le plus affreux de sa vie. Découvrez plus de détails sur les rêves de loup.

Signification et interprétation des rêves de souris

Il arrive que des souris passent rapidement et silencieusement dans le cadre de nos rêves. Ou encore, comme dans les vieilles maisons, on les entend ronger et entamer dangereusement les plafonds, l’intérieur des murs, voire un endroit des-plus inattendus. Ce qui frappe dans cet animal désagréable, ce sont ses déplacements muets et vue sous un angle humain son activité avide et destructrice. Car il dévore en secret le blé, notre pain vital, et détruit les racines et les plantes.

Partout il attaque et vole la précieuse substance vitale. Les hommes pressentaient déjà très tôt que la sourie de même que le rat qui en est un proche parent  était capable de transmettre des maladies, comme par exemple la terrible peste. C’est pourquoi l’aspect de ces petits animaux voraces remplit l’homme de dégoût et d’horreur. Il y a toujours eu des années où ce petit voleur des champs représentait un véritable fléau, semant la famine et la misère. ? Même sur un plan objectif, les rêves de souris et de rats sont toujours défavorables. Quelquefois seulement la petite souris du rêve désigne quelque chose de fin bien que de non dénué de danger.

De même aussi ce mot est devenu une expression de tendresse dans le langage inconscient de l’amour. Il y a même des hommes mariés qui parlent de leur « souris »! Sur le plan de l’allégorie corporelle, elle désigne parfois l’organe sexuel féminin dans les rêves de jeunes hommes. L’autre aspect, celui du désir qui ronge en secret, est cependant beaucoup plus répandu. Très souvent, ces rongeurs clandestins signifient tout ce qu’il y a en nous de soucis indistincts, de peines cachées. Des souris apparaissent en rêve si la conscience ne sait pas~ ce qui ronge les forces de l’âme. Leur couleur peut être le gris clair, le rouge vif (qui désigne presque toujours les impulsions sexuelles) ou encore comme dans le délire du buveur le blanc.

Elles viennent le plus souvent en nombre. Comme elles sont, sur le plan subjectif, une représentation d’un état de notre âme, cette multiplicité nous rendra compte que certains aspects de ce psychisme, dissociés en parties distinctes-et voraces, se promènent dans les greniers obscurs de notre vie. Encore un phénomène auquel l’interprétation attribuera un sens négatif. L’apparition de cette multiplicité grise, rouge ou blanche crée un sentiment de peur, celle de se voir attaquer et perdre la substance de la vie, de l’esprit.

Il convient aussi de citer le fait que les Grecs connaissaient un Apollon se rapportant aux souris qui tirait les flèches de la peste. On pensait également que ces animaux étaient les porteurs des âmes des morts, parce qu’on les voyait sortir des tombes où étaient entassés des vivres destinés aux défunts, voire ces âmes elles-mêmes, fines, insaisissables. Il y a des rêves où la souris, délicate et transparente, n’a pas d’autre signification. Mais en général les rêves où elle apparaît ont une signification défavorable, surtout s’il s’agit d’une foule de souris. Plus de détails sur les rêves de souris.

Signification et interprétation des rêves de lièvre

Le lièvre est un animal beaucoup plus inoffensif. La raison «qui l’a fait admettre dans l’arche des animaux du rêve ne réside pas tant dans le fait de sa légendaire lâcheté ? puisque la constitution de son corps le prédestine à la course ? et «ticore moins dans celui d’animal rongeur. Il s’agit plutôt du principe de procréation rapide et abondante qu’il incarne à merveille. Il est parmi les animaux à sang chaud celui de la grande fécondité. C’est d’ailleurs pourquoi on lui a attribué dans les pays germaniques la paternité des ?ufs de Pâques. Il fait par conséquent partie des symboles de la fécondité animale où la pluralité est plus importante que l’unicité, où la quantité l’emporte sur la qualité.

Les lièvres qui apparaissent en rêve (chez certaines personnes il s’agit de lapins) indiquent qu’il y a une sorte de petit printemps. Quelque chose de très vivant, mais de pas forcément précieux, a été fécondé chez le rêveur. Nous avons; cité plus haut le rêve d’une jeune femme qui au sortir d’une longue période de stérilité intérieure vit en rêve un lièvre vert, un bélier rouge et un cheval bleu qui sortaient tous trois d’une source. Si on remplace ces symboles par leur valeur concrète, on voit qu’ici le printemps est revenu auquel même l’esprit apporte sa participation.

Signification et interprétation des rêves de l’oiseau

Avant d’en arriver aux étonnantes performances techniques de l’aviation actuelle, l’homme a toujours été impressionné par les capacités de l’oiseau qui arrivait à s’élever dans des espaces pour lui seul accessibles, passant par-dessus les fleuves, les montagnes et les pays. Ce n’est qu’en second lieu que l’homme a prêté l’oreille aux voix de ces petits êtres dont certains, avantagés par la nature, avaient un chant qu’il admirait particulièrement. Il a naturellement aussi observé leur comportement amoureux et en a rapporté l’allégorie à
la vie sexuelle de l’homme. L’oiseau est ainsi devenu un symbole sexuel qu’utilisé d’ailleurs mainte tournure du langage populaire.

On a de tous temps considéré l’air comme le médium par excellence de l’esprit. Comme il est en même temps le milieu dans lequel évolue l’oiseau, celui-ci est devenu un être d’esprit, analogue à la pensée. Les oiseaux du rêve révèlent l’existence en nous de ces pensées qui nous préoccupent, celles qui volent vers nos semblables. Parfois elles-sont fatiguées, on les maltraite, ou encore il leur manque la possibilité de se développer dans la douce chaleur de l’âme, leur nid. C’est ainsi qu’une femme, en proie à de nombreuses difficultés, voyait dans son rêve un oiseau transi par le froid et presque mort. Comme elle sait qu’il a un rapport avec elle,, elle le ramasse et le met contre son c?ur. L’oiseau revient à la vie. Dans un autre rêve, il est question d’une sorcière qui veut arracher l’oiseau psychique des mains d’une jeune fille tremblante et timide.

Si dans un rêve ? et le fait est courant ? un oiseau voltige deci, delà, se heurtant aux murs d’une chambre ou d’un grenier sans trouver d’issue, il est probable que le rêveur est animé par une pensée à laquelle il ne peut échapper, à laquelle il ne trouve pas de solution.

La croyance était très répandue à certaines époques que l’âme du défunt quittait son corps sous la forme d’un petit oiseau sortant de la bouche. Le petit oiseau devient ainsi une allégorie en général pour l’âme qui s’éloigne de la terre. ? Certains oiseaux, aussi bien dans les mythes que dans les. rêves, ont une connaissance approfondie qui englobe également celle des choses secrètes. Sur les épaules de Wotan chevauchant, les corbeaux murmurent à son oreille leur grande sagesse d’oiseau. C’est la connaissance de l’inconscient qui fait en grande partie la sagesse souveraine de Minerve. On, lui a d’ailleurs adjoint le hibou, oiseau de la nuit. ? II est rare que des oiseaux zoologiquement définis apparaissent en rêve ; ce sont tout simplement des oiseaux, se distinguant parfois par leur couleur. Les exceptions sont constituées par l’aigle, le corbeau, le paon ou d’autres oiseaux analogues, le pigeon et la collectivité des poules.

Signification et interprétation des rêves de l’aigle

Partout où il plane sur notre paysage onirique, l’aigle, tout comme le lion dans la steppe, est un animal royal ; il est le seigneur des airs, un être puissamment ailé qui domine la voûte azurée de l’esprit. Quand il se rencontre en rêve, celui-ci a presque toujours une signification positive. Les pensées -qu’il incarne sont grandes et élevées. Mais comme l’aigle est un oiseau de proie, il peut fondre sur toutes sortes de menues pensées et arracher ainsi dangereusement l’homme à ses occupations journalières. Il est bon que le rêveur en devienne -conscient. L’aigle symbolise également le brusque saisissement, la passion consumante de l’esprit. Par ailleurs, il appartient aux régions élevées et libres de la nature. C’est pourquoi la situation était pénible pour ce rêveur qui vit un grand aigle bleu s’entortiller dans les fils de la clôture entourant son modeste lieu de travail.

Il est probablement significatif que l’aigle soit le symbole de saint Jean, le plus spirituel des quatre Évangélistes, et qu’il soit devenu l’emblème de nations dont les serres puissantes s’exercent au delà de leurs frontières. Plus de détails sur les rêves d’aigle

Signification et interprétation des rêves de corbeau

Le corbeau est proche des ténèbres. Il survole les terribles champs de bataille, accompagné par de sombres nuages. Il devient ainsi un oiseau funèbre. Comme ce qui est ténébreux, ce qui touche à la mort peut annoncer le malheur, le corbeau est aussi un messager du malheur.

Tel rêveur qui voyait s’approcher gentiment un corbeau pourvu d’une selle et d’un étrier, aurait fort probablement dû s’asseoir sur ce corbeau, sur ce malheur, pour qu’il l’emporte justement un peu plus loin.

Mais peu de gens en ont le courage, et ce rêveur n’a malheureusement pour lui pas utilisé cette seule possibilité qui lui restait. Le héros de la légende de Frithjol écoute tour à tour les conseils contradictoires de deux grands oiseaux, l’un blanc, « l’autre noir. En lui se crée alors une lutte symbo-7 lisant le combat psychique entre les pensées claires et les pensées sombres. Plus de détails sur les rêves de corbeau.

Signification et interprétation des rêves de pigeon

Le pigeon est un symbole de l’amour ; il est l’oiseau chatoyant et roucoulant qui accompagne Vénus. Mais ici aussi deux éléments s’opposent. D’un côté il passe pour une créature douce, pour une force délicate et de l’autre, on l’élève à hauteur d’un symbole de l’esprit sacré.

Signification et interprétation des rêves de paon

Le paon et le Phénix, cet oiseau mystérieux, ont une signification à peu près analogue. Par la magnifique coloration de leur plumage, ils expriment l’éclat et la beauté de l’existence. En outre, le Phénix est un oiseau qui se renouvelle sans cesse sous l’action purificatrice du feu ; il est un symbole de renaissance.

Signification et interprétation des rêves de poule

Les poules se meuvent dans un espace plus commun. Elles caquètent également dans certains rêves et désignent alors une collectivité extravertie et spirituellement pauvre. Elles sont quelquefois prises d’une panique stupide, tout comme les idées emmêlées de certaines personnes un peu faibles d’esprit. Si quelqu’un rêve du tapage et des disputes intestines d’un poulailler, il devra comprendre que l’objet de ses préoccupations qu’il prenait trop au sérieux est par là ramené à sa juste mesure de cancan insignifiant.

Signification et interprétation des rêves de serpent

Nous avons déjà fait allusion à plusieurs reprises aux rêves de serpents et à quelques-unes de leurs interprétations possibles. La fréquence avec laquelle les serpents reviennent en rêve, le moment en général effrayant de leur apparition et l’ambiance particulière dont il s’accompagne, de même que la profonde impression qui en résulte et qui se prolonge jusque dans la journée, laissent supposer que le serpent est un symbole onirique très important.

Mais les formes, de même que les situations toujours changeantes dans lesquelles on aperçoit le serpent du rêve le soustraient d’ailleurs assez significativement à toute interprétation simple et définitive, elles font qu’il échappe complètement à une intelligence uniquement rationnelle.

Il semble que depuis un temps immémorial cet animal à sang froid constitue une des expériences les plus effrayantes mais en même temps des plus fascinantes que l’homme ait faites sur les animaux. Aujourd’hui encore il recule même devant un petit serpent in offensif, soupçonnant en lui des forces inquiétantes. Car le serpent habite un domaine insaisissable de la nature. D’après l’histoire de la création relatée par la Bible, Dieu a fait du serpent l’ennemi de l’homme.

Le serpent menace l’homme de sa morsure venimeuse, il est capable de l’étouffer par ses enlacements puissants. Ses mouvements sont silencieux et ont lieu à même le sol. Ce sont des mouvements non pas rectilignes, mais tortueux auxquels l’animal a légué son nom parce qu’ils sont si frappants. Il est capable de se dresser, sa nature de dragon écaillé et brillant peut affecter toutes sortes de colorations et de dessins. L’homme a remarqué de bonne heure que le serpent pouvait se détacher de son ancienne robe et prodigieusement faire réapparaître, son corps neuf et souple. Lorsqu’il s’enroule, il semble que sa tête et sa queue s’unissent en un anneau étrangement vivant.

Le serpent des rêves constitue manifestement une image exprimant des forces très primitives, qui expliquent seuls son effet puissant et durable. Le serpent est d’ailleurs un
grand symbole d’énergie psychique ; l’expérience psychologique permet sans cesse de le constater. Celui qui voit un serpent en rêve fait la rencontre de forces provenant de profondeurs psychiques étrangères à son moi et aussi vieilles, pourrait-on dire, que cet animal préhistorique lui-même.

Jung dit : « L’apparition du symbole du serpent est toujours le signe que dans l’inconscient quelque chose d’important a formé une constellation », c’est-à-dire est en passe de devenir agissant. Cet aspect important peut être dangereux ou salutaire ; car le serpent du rêve possède une signification tout à fait ambivalente.

Parfois beaucoup de serpents grouillent, s’agglomérant en un tas ou se déchaînant brusquement de tous côtés. Ils indiquent l’existence de grandes forces psychiques dont l’unité ne s’est pas encore réalisée, une confusion de tendances primitives subsistant dans certaines couches du psychisme. Ce trouble se fait sentir jusque dans le comportement conscient. Il peut se faire aussi que le serpent des rêves ait plusieurs têtes, une sorte d’hydre mettant l’accent sur un problème de la vie qui s’est dangereusement scindé en plusieurs aspects. L’énergie vitale inconsciente peut être animée d’un mouvement positif ou négatif. Mais elle peut aussi s’introvertir, s’enrouler comme un serpent, se mettre en une position de repos apparent, ou véritable. Le rêveur est particulièrement impressionné par le serpent qui se met en circonférence ou en ovale, position dans laquelle il se mord la queue et forme un éternel circuit d’énergies vitales. Cet Ouroboros était chez les anciens le symbole de l’infini.

Parfois le rêveur met l’accent sur la couleur du ou des serpents. Il faut alors associer ce qui a été dit au sujet de la signification des couleurs avec le contenu symbolisé par le serpent.

La valeur rendue consciente par le rêve est particulièrement importante lorsque le serpent est d’or ou lorsqu’il porte une couronne dorée. Dans un conte allemand, il y a un roi qui mange quotidiennement un morceau de serpent blanc afin d’en acquérir la sagesse : il apprend ainsi à comprendre la voix et le sens de toute création. Ce serpent blanc s’apparente à cet autre serpent, celui de l’esprit et dont la couleur est bleu-acier ; il émerge des profondeurs de l’âme, de ce monde des archétypes authentiques et permet alors à l’interprète de faire un très beau pronostic. Le rouge indique surtout les instincts sexuels, parfois c’est aussi un marron couleur de terre. Ce serpent se transforme souvent en phallus et devient ainsi l’organe créateur viril capable de se dresser. Chez les garçons et les adolescents, il convient d’interpréter celui-ci, de même que le serpent en général, comme une force sexuelle vivante dans les profondeurs. Dans des rêves féminins dominés par l’angoisse, il est un signe de peur de la rencontre avec la sexualité masculine.

Les rêves où apparaissent des serpents rouge et noir ou jaune et noir ont quelque chose de profondément inquiétant et appartiennent tels quels au sombre domaine de Satan. Ils sont un avertissement pour le rêveur qui devra se conduire avec prudence et sagesse. Il essaiera de se rendre compte ce qui s’approche peut-être de l’extérieur d’une façon aussi dangereuse. Par, contre le serpent vert est celui de la végétation, plus inofîensif. Il est une allégorie de la vie élémentaire, de ses énergies. Noir, il peut désigner des forces psychiques complètement restées à l’ombre. Tous ces rêves de serpents d’ailleurs ne doivent pas faire oublier le fait qu’il s’agit d’une créature extrêmement vieille, désignant par conséquent des contenus biologiques, psychiques et spirituels particulièrement archaïques.

Il est évident que lorsque des habitants de contrées méridionales rêvent de serpents qui sont pour eux une apparition naturelle, ces rêves doivent aussi à l’occasion être interprétés sur un plan objectif. Mais chez des personnes habitant des régions plus froides qui voient rarement ou peut-être n’ont jamais vu un serpent en liberté, ces rêves semblent moins intelligibles; il faut alors presque toujours procéder à une interprétation sur un plan subjectif.

Le culte des serpents qui caractérise mainte religion démontre que l’on a vu très tôt et un peu partout dans ces êtres caractéristiques se manifester un côté surnaturel, que l’on y a reconnu la marque du nouménal, du divin. Ceci indique que le serpent n’est pas seulement cet animal qui inspire la peur et le dégoût, qu’il n’est pas seulement une expression d’énergies vitales à un échelon d’animal à sang froid, mais aussi une allégorie onirique de possibilités psychiques curatives et salvatrices. C’est pourquoi Esculape, le dieu de la médecine chez les anciens, était accompagné par un serpent roulé autour de son bâton. La vue du serpent de bronze que Moïse dressait devant les Hébreux avait guéri ceux-ci lorsqu’on revenant d’Egypte, ils traversaient un désert de pierres grouillant de serpents.

Certains rêveurs possèdent une sorte de serpent domestique qui leur appartient. Ce symbole a une valeur positive. Il y est fait allusion d’une façon touchante dans la partie du cahier des rêves de Gottfried Keller qui se rapporte à la période de Munich. La connaissance instinctive par l’inconscient de la bonne route à suivre est mise à jour d’une façon caractéristique par le petit serpent qui précède le rêveur sur son chemin. Mais la grande expérience psychique de la transformation intérieure, de la renaissance, a trouvé dans la mue du serpent une représentation allégorique particulièrement marquante. Découvrez plus de détails sur les rêves de serpent.

Signification et interprétation des rêves de poisson

Les rêves de poissons sont extrêmement fréquents. Ces animaux à sang froid sont muets et leur forme est étrange et belle. On les admire pour leur capacité de séjourner dans un élément dangereux et leurs mouvements caractéristiques. Cet animal si différent des autres, utilisé comme nourriture depuis les temps les plus reculés, a toujours fait une profonde impression sur l’homme.

On n’éprouve jamais entièrement le poisson comme un animal. Il occupe une position à part. Il en est de même en fève. Le rêveur raconte qu’il a vu des poissons merveilleusement brillants dans une eau limpide. Il les pêche souvent d’une manière assez bizarre. Assis sur la berge, le rêveur tire vers lui le grand poisson avec une grosse corde. Les sombres profondeurs de l’eau lui ont fourni une nourriture. En tant que symbole onirique, le poisson représente avant tout un aspect de l’inconscient qui devient visible, l’eau étant le symbole de l’inconscient. C’est un contenu qui provient d’un monde situé au delà de notre propre nature de créature à* sang chaud. Cet autre que représente le poisson a quelque chose de fascinant. S’il est gros, il fait courir le danger à la petite conscience de la faire disparaître et de la dévorer. Ce sont alors d’immenses poissons qui menacent l’homme sur le rivage ; il y a en chacun d’eux un côté inquiétant encore renforcé par les yeux vitreux si étrangement disposés.

On ne voit pas vraiment dans le poisson un animal, et sa chair ne passe pas pour sanglante parce qu’on ne sent pas chez lui l’élément instinctif si caractéristique des mammifères. C’est peut-être la raison pour laquelle il est souvent un aliment sacré, et probablement aussi à cause de sa provenance particulière. Pour la pensée chrétienne cet aspect sacré se rattache à la pêche miraculeuse et à saint Pierre le pêcheur. Il est en outre intéressant de noter qu’en grec, le même mot sert à désigner Christ et poisson.

Les rêves de poissons ont une valeur positive lorsqu’ils signifient acquisition d’une nourriture provenant des profondeurs psychiques, lorsqu’ils apparaissent comme le contenu devenu perceptible de ces couches, comme l’expression de leur énergie. La signification du poisson comme symbole de l’organe sexuel masculin est de moindre importance. Un grand danger est indiqué par le grand poisson qui habite les fonds obscurs et hostiles à la conscience. D’une façon générale, rencontrer cet animal aquatique en soi indique le contact avec des couches psychiques très profondes et des formes archaïques de l’existence humaine. Jung écrit : « D’un point de vue psychologique, l’identification avec les ancêtres humains et animaux signifie une intégration de l’inconscient, plus précisément un bain régénérateur dans la source de la vie où l’on redevient poisson, c’est-à-dire inconscient ». C’est pourquoi celui qui doit passer par une profonde transformation, comme jadis le légendaire prophète Jonas, est englouti pour quelque temps par son inconscient, par ce grand poisson à gueule de baleine. C’est sous un aspect rénové qu’il sera rejeté vers les clairs rivages d’une nouvelle conscience.

Signification et interprétation des rêves de grenouille et crapaud

La grenouille et le crapaud ont une signification positive en rêve, bien que ces animaux amphibis inspirent plutôt du dégoût. Les différentes phases de leur développement, du frai à l’animal achevé, et aussi l’aspect humain de leurs petites pattes, font de ces batraciens l’allégorie d’un stade inférieur de transformation psychique. C’est pourquoi dans les contes la grenouille peut se changer en prince, le méprisable devenant quelque chose de respectable. La grenouille fait ressortir le côté vivant, tandis que le crapaud souligne plutôt l’aspect lourd et malaisé de la vie.

Signification et interprétation des rêves de crocodile

Le crocodile s’apparente au dragon quant à sa signification, mais il renferme une vie encore plus ancienne, plus insensible, capable de détruire impitoyablement celle de l’homme. Il est un symbole négatif, car il exprime une attitude sombre et agressive de l’inconscient collectif.

Signification et interprétation des rêves de tortue

La tortue représente plutôt un être calme et qui se protège. Elle se rapporte au silence primitif, à cette partie de la vie qui se retire et se dissimule à l’approche du danger. En tant qu’allégorie du terrestre, la tortue conserve un certain caractère de sainteté chthonienne.

Signification et interprétation des rêves de coquillage

Le coquillage, qui donna jadis naissance à Vénus, est un symbole typiquement féminin ; d’un point de vue réaliste* il indiquera forme de l’organe sexuel féminin et ce qui peut naître de lui. Le rêve, et aussi les associations n’oublient pas de faire allusion au fait que la coquille renferme quelque chose de délicat, qui à son tour peut contenir un objet encore plus précieux, la perle. Le rêve où il s’agit d’un coquillage a presque toujours une valeur positive.

On pourra penser que dans la vie des rêves, certains animaux de petite taille ne revêtent pas une grande importance. Pourtant il se peut qu’en regardant de plus près, l’on découvre des araignées, des coléoptères, des fourmis, des abeilles et dés guêpes ; il y a peut-être même un joli papillon qui plane béatement dans la douce lumière de l’été. L’araignée a eu de tous temps deux genres de contemplateurs ? les uns la regardaient tisser sa toile artistique, les autres la voyaient se tenir perfidement aux aguets, prête à fondre sur ce qui se fourvoierait dans ses filets.

Des conversations destinées à éclairer la signification de l’araignée du rêve mettent ces deux aspects à jour. D’un côté l’araignée est cet animal habile ,et artiste qui s’entoure de superstitions protectrices. Son travail rétiforme devient le symbole d’une centralisation intelligente des énergies psychiques. Son ?oeuvre impressionne ; mais de l’autre côté elle éveille la répulsion parce qu’elle guette et enlace, parce qu’elle a le « mauvais ?il ». Elle est de la sorte devenue le symbole de la femme ensorcelante, de cette virago satanique dont le but réside dans la destruction du mâle. Dans « l’Araignée noire », Gotthelf a magnifiquement exposé la connexité de l’araignée, de la femme et du diable vert, touchanVàssez fortement le lecteur par cette évocation d’associations arche-typiques. ? Souvent un rêveur voit une pièce pleine de toiles d’araignées, ou encore il se « trame » quelque chose dans un coin peu remarqué de sa chambre, c’est-à-dire en lui et indépendamment de sa propre volonté. De tels rêves obligent à une grande vigilance.

Signification et interprétation des rêves d’araignée

Parfois aussi le diagnostic populaire « avoir une araignée au plafond » est rendu visible par une araignée s’affairant dans un coin inaccessible du plafond.

Celui qui voit en rêve une grosse araignée a presque toujours l’impression désagréable d’un monde qui ne lui appartient pas. L’araignée et l’insecte se rapportent réellement au système nerveux qui n’est pas sous la dépendance de la volonté consciente. Ils semblent symboliser un événement se reliant au système neuro-végétatif. Les insectes se rapportent à notre moelle épinière. C’est le cas de la fourmi, de son picotement et grouillement, de sa multitude inquiète qui se disperse de tous côtés comme les nerfs du grand sympathique. Les rêves d’insectes se rapportent souvent à des troubles du système végétatif. Plus de détails sur les rêves d’araignée.

Les rêves où apparaissent des abeilles sont rares et plutôt positifs.

Signification et interprétation des rêves de guêpe

Par contre la guêpe a toujours une signification négative. Celle-ci vient de son bruit d’ailes strident, du fait qu’elle attaque et ronge les fruits du jardin. Mais c’est la coloration de son corps, aux anneaux noirs et jaunes, si vivement accusée, qui est particulièrement symbolique. Le noir et le jaune sont les couleurs du diable, figurant le brusque changement de la lumière solaire et des ténèbres nocturnes. En outre l’opposition de sa taille fine et de son gros abdomen a quelque chose d’inquiétant. Les contrastes engendrent la peur, spécialement celui du noir et du jaune. La guêpe du rêve appartient à ces petites bêtes qui font peur à l’homme.

Signification et interprétation des rêves de coléoptère

Il est des rêveurs qui rencontrent sans cesse des coléoptères ou des vers. Il y a des coléoptères’très inoffensifs qui suivent tranquillement leur chemin à l’abri de leur ronde carapace. Ils n’ont rien à faire dans la chambre du rêve. Aussi lorsqu’un rêveur en rencontre un dans sa maison, il s’agit de parties isolées de l’âme qui effectuent une « promenade » insolite, ou encore c’est une excitation nerveuse. Parfois le rêveur découvre ces petites bêtes à la racine des plantes de son jardin. Un homme d’âge moyen dut ainsi reconnaître qu’un coléoptère s’était niché dans les racines de ses plantes spécialement bien soignées qui avaient commencé à se faner. L’amplification du rêve montrait que ce parasite n’était autre qu’une relation amoureuse insuffisamment prise en considération par cet homme dont la nature végétative était ainsi attaquée à la base.

Signification et interprétation des rêves de hannetons

Les rêves de hannetons sont plus gais. Une jeune dame un peu austère reçut l’ordre en rêve d’étudier les hannetons. Il s’agissait manifestement d’un exercice de printemps qui comportait aussi l’étude de la métamorphose des états, cette transformation qui part de ce qui est larvaire pour aboutir aux aspects de grouillante multiplicité caractéristique des sentiments printaniers. Le rêve de cette jolie fille mettait l’accent sur les énergies qui étaient prêtes en elle à prendre leur envol. ?-II était par contre angoissant de constater pour une rêveuse par ailleurs intelligente, que tous ses meubles et toutes ses boiseries étaient rongés par les vers, que matelas et tapis étaient la proie des mites, que tout semblait voué à la vermine. C’était là une manière saisissante pour le rêve d’exprimer la situation héréditaire désastreuse dé cette famille.

Signification et interprétation des rêves de monstre

Les monstres et les autres animaux fabuleux n’existent pas en réalité ; jamais et nulle part la nature n’a créé tout d’une pièce de telles créatures. Mais l’âme, dans sa tentative de représenter adéquatement sa puissante nature appartenant à des domaines multiples, n’a pu renoncer à ces figurations bizarres et toujours impressionnantes.

Chacun connaît de telles représentations qui viennent de la mythologie égyptienne, babylonienne ou grecque ? les SpMnx, les divinités à tête d’épervier ou de chacal, les hommes-taureau, les hommes-lion, la race sauvage des Centaures ; les séduisantes Sirènes, ces pucelles au brillant corps de poisson, sont presque devenues une image populaire, de même que Pan, le dieu aux pieds de chèvre, et les Harpies, monstres au visage de femme. Le peintre Bôcklin, dont l’imagination se rattachait directement à ce flux d’images antiques, n’a pu faire autrement dans un siècle qui se dit réaliste que de recréer ces êtres pour leur conférer le brillant éclat de la beauté. Il a évidemment à peine réalisé le côté inquiétant et dangereux de ces créations picturales. Les gens aujourd’hui sont par contre terriblement effrayés lorsque dans un grand rêve ils voient émerger un monstre, qui contraste singulièrement avec leur petite existence. Il émerge d’ailleurs vraiment des couches les plus profondes de l’âme. Ces couches ont puissamment uni en un seul être ce qui est d’habitude séparé : l’homme et l’animal, parfois aussi l’homme et l’arbre.

L’apparition du monstre annonce de grands contenus psychiques qui se situent évidemment très loin de la conscience. Ces animaux fabuleux sont le réceptacle de forces psychiques profondes et souvent féroces qui en font une image extrêmement chargée d’énergie, ils sont une expression incompréhensible et insaisissable de la vie. Aussi bien que le géant des forêts, l’homme-serpent ou le dieu hindou des éléphants, ils n’ont de place dans notre vie consciente et quotidienne.

L’interprétation de ces personnages inhumains est difficile. Elle est intuitive et leur signification ne peut être saisie qu’en passant par les mythologies qui sont leur patrie véritable, On peut évidemment pressentir ce qu’est un homme-lion si on sait ce qu’est une nature d’homme vigoureux et si on connaît le sens que possède l’image du lion. Mais il ne faut pas penser à additionner simplement l’homme et l’animal en question. Car les deux ordres de phénomènes ont des effets combinés et sont devenus une figure unifiée. Tout ce que le rêveur peut faire est de constater que des éléments importants en lui sont agissants sous une forme qui n’appartient pas encore au domaine humain mais qui a déjà dépassé celui de l’animal.

Au cours de la consultation analytique d’ailleurs, ces monstres se transforment peu à peu en animaux réellement existants et en hommes véritables. La force que renfermaient ces créatures fascinantes et effrayantes se libère et afflue à la conscience. La personnalité du rêveur s’en trouve considérablement accrue.

Un homme ne sait que faire d’une divinité aquatique ; c’est plutôt elle qui l’attirera, qui le fera « sombrer » dans le royaume des flots de l’inconscient. Mais lorsqu’elle sera devenue une femme véritable et que le rêveur voit réellement nager dans l’eau le poisson qui était en elle, il sentira qu’il s’était agi en lui d’une créature psychique féminine, d’une ensorcelante « Anima ». Il sera libéré du danger d’un ensorcellement involontaire. La vie extérieure a sa raison d’être, indépendamment de ce qui habite à l’intérieur, dans les insondables profondeurs de l’âme sous une forme si caractéristique, si grandiose et en même temps si incompréhensible.

Signification et interprétation des rêves de dragon

Le dragon appartient également à la catégorie des monstres. Mais il a toutefois laissé parmi les animaux actuels, vestiges peut-être d’un monde disparu de sauriens, deux reproductions de cet ordre de reptiles : le crocodile, un peu moins dangereux, et une créature tout à fait inoffensive, le lézard. Lorsque ces deux animaux apparaissent en rêve, le dragon n’est pas loin.

Bien qu’il n’y ait plus aujourd’hui de tueurs de dragons qui soient fêtés pour leur héroïsme, il faut pourtant dans certains rêves supporter l’aspect et accepter la lutte avec ces animaux terribles.

Le dragon est l’image archaïque des plus primitives, des plus froides énergies, de cette vie au caractère dévorant qui semble depuis toujours habiter les sombres grottes qui dominent les artères vitales de l’homme. Souvent il représente à lui seul l’inconscient, aussi longtemps que nous né possédons pas de pont accédant à ce dernier. Il suffit d’avoir connu de nombreux destins humains pour savoir combien il est fréquent que les hommes soient engloutis par leurs instincts, leurs désirs et leurs complexes inconscients. Ils sont livrés aux furies de leur nature archaïque. Il n’y a que pour celui qui s’explique à fond avec les puissances du psychisme que la lutte avec le dragon, dans le champ individuel de la vie, est le plus souvent victorieuse. Alors une partie des énergies inconscientes est conquise par l’homme et peut lui servir à créer, à maîtriser puissamment la vie. Alors il aura gagné le trésor que gardent les dragons de presque toutes les mythologies ; il aura délivré l’âme, cette vierge que le dragon tenait prisonnière. La lutte avec le dragon est également un symbole désignant le fait de devenir véritablement adulte ; il peut se faire que le dragon qu’il s’agit de vaincre désigne plus particulièrement la mère dont l’amour puissant et tyrannique retient les enfants de force.

Il représente aussi parfois la très vieille « tradition », ce monstre dont les dents acérées dévorent tout ce qui est jeune, nouveau et créateur. Avant toute différenciation en bien et mal, les hommes ont vu la vie végétative sous forme d’un grand dragon vert. Croissance vertigineuse en tous sens et destruction impitoyable, voilà bien deux aspects essentiels de la végétation. C’est pourquoi le dragon peut signifier cette végétation sauvage, envahissante et destructrice. Longtemps avant que les médecins aient reconnu, que le rêveur lui-même se soit aperçu que son compagnon de vie était atteint d’une maladie incurable, l’âme de ce rêveur connaissait déjà le malheur commun. Il vit comment un grand dragon vert dévorait lentement une silhouette humaine qui lui semblait avoir les traits de la personne aimée. Il pensait à la possibilité d’un secours, mais il savait bien que personne n’était capable d’enrayer l’action de cette effrayante nature, qu’il devait l’accepter.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here